BIENVENUE SUR CE SITE INTERNET DÉDIÉ AU BATAILLON MIXTE DU PACIFIQUE

Chers visiteurs

Près d'un siècle après la signature de l'Armistice du 11 novembre 1918, quand on réalise une recherche sur le web concernant le Bataillon Mixte du Pacifique, les informations sont rares et éparses.

Même la populaire encyclopédie libre et gratuite ne lui consacre que quelques lignes (Cf. Wikipédia).

Par devoir de mémoire, il me semblait que les « Poilus des Antipodes » et les épreuves qu'ils endurèrent au cours de la Grande Guerre 1914-1918 méritaient que leur histoire soit connue du plus grand nombre et notamment des jeunes Calédoniens et Polynésiens.

C'est pour cette raison que j'ai entrepris de retranscrire intégralement et fidèlement le Journal des Marches et des Opérations (document original sur le site Internet de Mémoire des Hommes) de leur Bataillon afin que le visiteur puisse suivre cette unité au jour le jour depuis son départ de Nouméa le 4 juin 1916, jusqu'à son retour au Pays en 1919.

Aide à la lecture

Écrits au début du siècle dernier dans un langage militaire qui fourmille d'abréviations et d'acronymes, les Journaux des marches et des opérations régimentaires ne sont pas des documents faciles à lire pour le profane peu familier de la chose militaire.

Le Journal des marches et des opérations du Bataillon Mixte du Pacifique ne déroge pas à cette règle.

Compte tenu de la très grande valeur historique de ce document, il n'était pas question d'en faire un quelconque résumé (pour cela voir plutôt : Historique du Bataillon Mixte du Pacifique) mais au contraire, de restituer fidèlement l'ambiance de l'époque marquée par les déplacements, les travaux, les exercices d'aguerrissement, les séjours au front et enfin les combats.

Aussi, afin de rendre cette épopée accessible au plus grand nombre, il m'est apparu nécessaire d'apporter quelques éléments de compréhension pour aider le visiteur à retracer le parcours des tirailleurs Kanaks, Polynésiens et Vanuatais.

Ainsi, à titre d'exemples :

  • Les unités militaires commençant par une initiale sont nominatives (ex. : la 72ème Division d'infanterie ≠ une division d'infanterie ou la 3ème Compagnie ≠ une compagnie...).
  • Les noms de famille ont été systématiquement retranscrits en majuscule.
  • Les mots, lettres, signes ou dates entre crochets de type « [...] » ne font pas partie du texte original mais ont été ajoutés afin d'apporter une précision ou émettre une réserve quand le manuscrit d'origine était difficile voire impossible à déchiffrer (exemple : « [?] »).
  • En revanche, les parenthèses de ce type « (...) » sont propres au texte d'origine et ne doivent pas être confondues avec mes propres annotations.
  • En outre, un lexique a été associé au texte afin de définir certains termes et/ou apporter un complément d'information. Ils apparaissent soulignés de façon discontinue et il suffit de les pointer avec votre souris pour découvrir leur définition (ex. : la « CM » ou la « 1ère Compagnie »).
  • Enfin, pour accéder aux différentes rubriques, il vous suffit de « cliquer » sur les périodes désirées.

Devoir de mémoire

Puisse la retranscription de ce Journal des marches et des opérations et la base de données qui y est associée, contribuer à perpétuer le souvenir des soldats français d'Océanie en général et des Tirailleurs du Bataillon mixte du Pacifique en particulier, partis endurer les tourments de la Grande Guerre au service des armes de la France.

Olivier SCHILLÉ

Concepteur et webmaster

Site Internet labelisé

Logo Centenaire

« Centenaire »

Le fanion du BMP

Fanion du BMP

Source : RIMAP-NC

Agrément ministériel

Logo SGA

Site Internet bénéficiant d'une licence de réutilisation d'informations publiques du Ministère de la Défense

Contactez l'auteur

Correspondance des armées

Le Chemin des Drames