JOURNAL DES MARCHES ET DES OPÉRATIONS : MAI 1918

[Mercredi] 1er mai 1918

Le Bataillon est consigné sanitairement au camp. La paille des hommes contaminés et de leurs voisins est incinérée. Les locaux sont désinfectés ; un cordon sanitaire est installé ; des plantons gardent les issues. Une patrouille complète le service des plantons qui est contrôlé par l'officier de garde et l'adjudant de compagnie de jour.

[Les] 2-3-4-5 mai 1918

Le Bataillon est toujours consigné sanitairement.

[Les] 6-7 [jusqu'au] 11 mai 1918

Exécution du tableau de travail à l'intérieur du camp.

[Dimanche] 12 mai 1918

19 tirailleurs de la 2ème Compagnie sont isolés à l'infirmerie pour grippe.

[Les] 13-14-15 mai 1918

Exécution du tableau de travail à l'intérieur du camp.

[Jeudi] 16 mai 1918

Les Néo-calédoniens en instance de permission sont mis en route sur le Havre par le train quittant Boulouris à 8H48, l'aspirant EVEN est chef de détachement.

[Les] 17-18 [jusqu'au] 21 mai 1918

Exécution du tableau de travail à l'intérieur du camp.

[Mercredi] 22 mai 1918

3 soldats Tahitiens en instance de départ pour leur Colonie d'origine sont dirigés sur Bordeaux.

[Les] 23-24 [jusqu'au] 28 mai 1918

Exécution du tableau de travail à l'intérieur du camp.

[Mercredi] 29 mai 1918

La consigne sanitaire est levée.

[Jeudi] 30 mai 1918

Marche manœuvre : occupation du CR de Valescure, attaque des positions ennemies, marche du Bataillon en terrain libre dans une formation articulée de la rive Est du Barban sur la C.111 par la C.83. GH au gré de la Cabre. Retour par Agay et la route du littoral.

[Vendredi] 31 mai 1918

Tir sur les champs de tir de Caous et des Ferrières.